Notre histoire

De l'antiquité à nos jours

Antiquité

Des traces de villas romaines datant de l’Antiquité ont été trouvées dans la vallée de la Touloubre, ainsi que des médailles impériales. La voie Aurélienne passait à la limite de la commune.

Construction du Château

Le château de La Barben apparaît au Xème siècle dans une période d’insécurité. Il est construit sur un site perché. La première date connue est 908.
Le « castrum » appartient alors à l’abbaye de St-Victor à Marseille, qui l’habite en 1069.

L’église

L’église existait au XIème siècle ; elle fut rebâtie en 1069 et consacrée à St-Jean. Jusqu’en 1098, les dates sont assez imprécises. C’est à ce moment-là que « l’ecclesia de Barbento » est réellement reconnu comme possession de l’abbaye de St-Victor, possession confirmée en 1135 par Innocent II.

Une forteresse imprenable

Le château était une forteresse imprenable. Il était protégé par les tours de guet, et par le pont-levis.

XIIème siècle

Au XIIème siècle, l’habitat est groupé autour du château pour se protéger du danger qui pourtant était loin à l’époque.

Le paysan ne possède pas de terre, ou s’il en a, c’est souvent un lopin trop petit pour faire vivre sa famille. Il va donc, souvent à l’insu de son seigneur, défricher des terres non cultivées et se les approprier. C’est ce qui a fait proliférer la petite propriété paysanne qui s’installait aux bords des bois mal surveillés.
En 1142, le château appartient à Pierre de Pontevès.

La chapelle de Dane

La chapelle de Dane, au quartier du Monastié, est mentionnée en 1135. Elle était fréquentée à cause d’une source thermale qui guérissait les écrouelles – inflammations d’origine tuberculeuse – et les maux de gorge. Au XIIIème siècle, Louis II d’Anjou enlève le château à Guillaume de Pontèves pour le punir d’avoir pris le parti de Raymond de Turenne, et le donne à son écuyer Bertrand Boitard.

à suivre …